Histoire

Le 17 août 1978

La commune fut rendue célèbre grâce à l’atterrissage de 3 aérostiers américains. Partis de Presqu’Ile (Maine – USA), ils ont été les premiers à effectuer la traversée de l’Atlantique Nord en ballon libre, le Double Eagle II. Un monument rappelle leur exploit. – à Miserey.

 

1538632_636089803123100_708391075_n

4monu_miserey_m_bonas__3_

3monu_miserey_m_bonas__2_

Le ballon gonflé à l’hélium « Double Eagle II » termine sa course dans un champ d’orge près d’Evreux (49°.00′.54″ de latitude nord et 01°.16′.08″ de longitude est à l’altitude de 131 mètres au dessus du niveau de la mer), en Haute-Normandie.

Il avait quitté le Maine aux États-Unis -Presque Isle (Maine) USA- trois jours plus tôt, avec trois hommes à son bord : Ben Abruzzo, Maxie Anderson, Lary Newman. C’est le premier vol en ballon réussi au-dessus de l’Atlantique (5.001,22 km en 137 heures et 6 minutes de vol.). Les douze tentatives précédentes avaient échoué et fait 5 victimes.

10

Et la stèle dans le Maine: (vidéo en anglais)

 

La délégation régionale de France Ouest d’Air France a été à l’origine, aux côtés du comité départemental du tourisme de l’Eure et de richesses de l’Eure, de l’idée d’élever une stèle à Miserey (Eure) en l’honneur des trois aéronautes US ayant réussi la traversée de l’Atlantique en ballon à gaz durant l’été 1978. Afin de mieux marquer l’événement, Air France, qui fête cette année son cinquantenaire (NDLR : en 1994) dans le cadre du bicentenaire de l’Air et de l’Espace, a voulu que le sol de Presque-Isle, état du Maine, d’où s’étaient envolés les trois aéronautes en 1978, soit présent dans la terre normande.

Grâce à un B747 Super Pélican d’Air France Cargo, qui peut emporter 100 tonnes dans ses soutes d’une capacité de 550m3, trois tonnes de pierres recueillies à Presque-Isle par la chambre de commerce, l’université du Maine et les cultivateurs de pomme de terre de l’état du Maine ont été transportées de New York à Roissy-Charles-de-Gaulle, le 4 août – symbolisant cette traversée exceptionnelle qui a réuni l’Amérique à la France – elles entourent dorénavant la base de la stèle.

Parallèlement, la compagnie nationale, qui avait transporté en août 1978 les trois aéronautes à bord de Concorde lors de leur retour vers les USA après leur exploit, a fait revenir cette année en France à bord de sa ligne régulière New York – Paris, Ben Abruzzo et Larry Newman pour leur permettre d’assister à l’inauguration de la stèle.

Le commandant Jacques Schwartz, assurant le vol AF 001 Paris – New York dimanche 21 août, ne manquera pas de saluer au passage à la verticale du monument de Miserey, entre 11h20 et 11h25, l’exploit des aéronautes.

Exploit, si l’on compare les 3 heures 30 de vol quotidien Paris – New York du supersonique d’Air France aux 137 heures et 6 minutes de « Double Eagle II » entre Presque-Isle et Miserey. (source : Air France, Relations extérieures, « Aéro-note » 31, mars 94)

Voir aussi http://www.annales.org/archives/x/scheresch.pdf

ou scheresch